Elisabeth Strub Madzar est née en 1957 à Paris, et vie depuis 1977 en Turquie.

C’est en 1987 qu’elle rencontre Sevim Hanif qui lui transmet la technique du Parçalı Bohça, et en 1994 elle crée ses propres œuvres. Avec son groupe « L’Arbre de Vie » ou « Hayat Ağacı » en turc, elle s’est donnée la mission de faire connaitre l’art du Parçalı Bohça tant en Turquie que dans le monde entier par le biais de ses expositions.

Le but de l’artiste est de redonner vie aux anciens tissus récupérés, restaurés et intégrés dans ses œuvres, œuvres inspirés par les civilisations et cultures diverses de la Turquie (Selçuk, Osmanli, Byzantine, Islam, …)

Toutes les œuvres sont entièrement faites main et avec très peu de matelassage.

L’artiste utilise aussi les tissus les plus abimés pour réaliser des statues et des bustes avec la technique du « collage ».

 

LE MESSAGE DE L’ARTISTE…

Le monde dans lequel nous vivons a besoin d’un message universel : les Hommes devraient être unis comme le sont les morceaux d’étoffes dans une œuvre ! Les pièces de étoffes sont de toutes les couleurs, de toutes les formes et de textures différentes. Mon but est de les réunir ensemble dans une œuvre où règne l’harmonie. « Venez et laissez-vous atteindre par cette union ! »

Dans la vie, mon regard sur le Parçalı Bohça est comme une philosophie : les mains donnent une âme à la matière. Les gens laissent des traces de leur être dans leur travail, les artistes laissent des traces profondes de leur âme dans leurs œuvres.

J’ai tissé une enveloppe de félicité avec mes œuvres dans lesquels j’ai mis tout mon cœur et toute ma passion. J’espère que lors de mes expositions, les visiteurs sentiront la chaleur de cette enveloppe et que le vide qu’ils ont dans leur cœur sera comblé d’amour et de paix.

Elisabeth Strub Madzar a aussi écrit un livre : « Parçalı Bohça ou Patchwork Turc » publié en 2009 par Quiltmania

ELISABETH STRUB MADZAR

•courriel : chatel.ch@orange.fr